Du sentiment de justice et du devoir de désobéir – José Bové et Erri de Luca

harmonia mundi ; paru le 14 Avril 2016 ;  41 p.;  4 €.

Nous avons sélectionné un résumé :  “Le député et activiste européen dialogue avec l’auteur du roman «Montedidio» autour des mots employés pour parler de justice, de désobéissance et d’écologie. E. De Luca défend notamment le droit à l’usage du mot « sabotage », quand J. Bové évoque son combat pour faire reconnaître le terme de « démontage festif » à propos de son action contre le McDonald’s de Millau en 1999.”     Osez, osez José Bové !    Royauté-News

Du sentiment de justice et du devoir de désobéir - José Bové et Erri de Luca

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s